Camminando et la CNV

Nous étions sur un petit chemin serpentant vers le haut d’une colline. En contrebas, le lac de Côme, dans la brume. Le téléphone sonne : c’est la propriétaire du petit appartement que nous louions. Ma fille adolescente étant la seule personne parlant italien, c’est elle qui lui a parlé. Et elle a dit : « Sto camminando », probablement en réponse à la question : que faites-vous en ce moment ?

Nous étions là, nos amis et nous. Qui au soleil, qui à l’ombre. Qui assis sur un vieux banc de pierre, qui en train de marcher, seul ou avec quelqu’un. On ne savait pas où nous allions. Nous allions. Au rythme qui était le nôtre, pas forcément le même pour chacun.

Et j’ai eu envie de prendre ce nom pour mon site Internet lié à la CNV : Camminando, « Nous nous promenons ».

La Communication NonViolente, c’est ça, pour moi. Se promener, au rythme qui est le mien : me donner de l’auto-empathie. Ou accompagner quelqu’un, au rythme qui est le sien : lui donner de l’empathie. Ou danser, entre expression authentique et écoute empathique : au rythme de chacun. Sans du tout savoir où nous allons. En étant à l’écoute de ce qui se passe sur l’instant. Et qui évolue, sur l’instant. Un voyage avec pour seuls guides la présence, l’authenticité et la bienveillance. Et avec toute la beauté et le goût de l’Italie…